Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


54~ LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

M. ANATOLE FRANCE ET LA PENSÉE CONTEM- PORAINE par Raphaël Cor.

A la stupeur de beaucoup de monde, il a plu ces dernières années à M. Anatole France de tenir un rôle politique. Ceux qui aiment à philosopher s'expliquaient cette nouvelle attitude par la loi des compensations qui règle presque toutes les contradictions humaines et qui veut que souvent, l'esprit le plus critique secoue sa secrète paralysie et tente de se rattraper par les actes les plus arbitrairement dogmatiques, tandis qu'il arrive à des fanatiques intellectuels d'expier leur hardiesse par l'indécision pratique la plus timorée. Je ne sais s'il était plus vrai, mais il était assurément plus élégant de chercher comme le fait M. Raphaël Cor à relier de façon plus déductive l'anti- cléricalisme de M. France a sa littérature.

" Je m'essaie ici moins à retrouver un s}'stème qu'un en- semble, d'ailleurs cohérent et harmonieux de tendances. Peut- être avec tout cela n'échapperai- je pas au reproche d'avoir introduit dans la trame de cette œuvre d'artiste une logique qu'elle ne comportait pas. Il est vrai que certaines parties en échappent aux lois de la dérivation." M. Raphaël Cor montre combien fut usurpé le titre de parfait sceptique dont ennemis et admirateurs ont longtemps désigné l'auteur de la Rôtisserie. Parce qu'à l'égard du christianisme l'attitude d'Anatole France fut toujours condescendante ou agressive, ceux qui ne con- naissent d'autres valeurs morales que celles de la religion n'ont pu voir dans ces vingt volumes que manie de douter, et qu'universelle destruction. Mais "l'hostilité à l'égard d'une doctrine, lorsqu'elle est profonde, ne va pas sans un système positif " et M. Cor montre avec beaucoup d'ingéniosité ce qu'il y a de rationalisme optimiste, d'équilibre, de saine in- dulgence chez ce dilettante.

Ajoutons qu'une admiration alerte et émue n'empêche pas la constatation des limites étroites où reste enfermée cette intelligence subtile et charmante :

" Qui sait si cet esprit, si fier d'être moderne, n'appartient pas en réalité à un autre âge ? Ce qui est certain c'est qu'il a retrouvé un monde vraiment païen, radieux, paré de grâces.

�� �