Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


518 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

le lendemain j'aurais à fuir avec elle m'occupait tout entier. A table, installé devant la jeune femme, sur la terrasse ensuite où le café nous fut servi, je ne cessai un seul moment de me griser du délice intime que sa vue, ses regards, le moindre de ses mouvements me dispen- saient inlassablement. Cependant le serein commençait à tomber :. la dame tout à coup eut un frisson ; nous rentrâmes au salon. Je m'approchai alors d'une épinette ouverte près de la cheminée et rassemblant le peu d'anglais que je savais, je proposai à Délia, en souriant, de nous faire entendre un air de son pays. Mais la con- fusion qu'elle fit paraître à ce moment, le coup d'œil interdit et presque alarmé qu'elle jeta sur mon cousin me firent comprendre brusquement quelle avait été ma maladresse de ranimer des souvenirs qui ne pouvaient que la mortifier. Ascanio heureusement intervint à propos : — Corbacque, fit-il, j'ignorais, chevalier, que vous fussiez à ce point féru de musique ; je n'aurais point manqué de vous régaler de quelque sérénade à l'italienne. Au demeurant il est temps encore : un mot, et dans un quart d'heure, tout ce qu'il y a ici de guitares et de voix s'évertuera pour le plus grand plaisir de vos oreilles. — Je me souciais fort peu d'un tel concert et m'empressai de lui représenter qu'il serait malséant de troubler la tran- quillité de cette belle nuit. De fait, j'en avais rarement contemplé d'aussi magnifique. Du haut des balcons je l'admirai à nouveau. La lumière dont elle resplendissait était si pure et si vive qu'elle semblait pénétrer chaque objet et, lui ôtant tout son poids, n'en laisser plus que l'apparence légère et comme translucide. Les eaux balancées, la cime joufflue des bosquets, les terrasses même

�� �