Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


498 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

croyaient-ils ? Je pense qu'ils mettaient une cer- taine coquetterie à y faire croire. Les anciens couvraient leurs audaces et leur offraient en outre un excellent terrain pour défendre contre la cabale médiocre des " modernes " la mesure, l'ordre, la solidité, l'harmonie, la discipline enfin, alors neuve et féconde qui convenait à leur rationalisme et que leur rationalisme s'était choisi. Alexandrin classique, coupe en cinq actes, règle des trois unités, autant de nouveautés alors, autant de créations personnelles, résultats d'un siècle de tâtonnements et d'efforts à la recherche d'un équilibre original. Si tout cela est devenu formule, c'est au siècle suivant, chez les continuateurs immé- diats de nos grands auteurs. Tout cela fut vivant, et non pas seulement par la matière humaine que le poète y savait enfermer, mais en soi, et en tant que forme : forme originale, absolue, nécessaire d'une inspiration maîtresse de soi... — et aussi bien que l'alexandrin de Racine, le vers libre de La Fontaine.

Et je dis, cela fut " classique ", et ce qui fut classique ne peut pas le redevenir, — ou excep- tionnellement... Car il y a aussi les Stances — certaines Stances — de M. Jean Moréas...

��*

m *

��M. Moréas n'est pas de notre temps. Il est

�� �