Page:NRF 1909 4.djvu/16

Cette page n’a pas encore été corrigée


330 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

IX

Toiy prends garde aux frelons, peuple vite irrité.

Qui sous la pergola du verger, Vautre été.

Creusa pour ses petits une fauve tanière.

T aimais peu jusqu alors cette sente fruitière ;

Mais depuis, chaque jour, un caprice secret

M'y ramène et mon pas en un jeu mi-distrait

Mi-tremblant, volupté de vertige mêlée.

Franchit le nid et sa tourmente emmiellée.

Danger ?.., Non, mais beau risque, hôte joyeux, encor

Que fantasque et qui rit dans une grêle d'or.

Jean Schlumberger.

�� �