Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


JOURNAL SANS DATES 4II

qu'il n'ait point à contrefaire un assez bon goût naturel. Hélas pour lui ! M, Lasserre n'est point bête ; c'est pour- quoi il deviendra sophiste et rhéteur.

Désormais, quelque livre qu'on lui propose, d'avance je connais tout ce que M. Lasserre en dira. Lui aussi ! Son opinion est faite avant qu'il ait ouvert le livre ; il s'apprête et se force à lui trouver plus ou moins de valeur selon la courbe du nez de l'auteur.

Combien dans la balance d'un esprit sain pèsent plus que leurs outrances concertées, ces deux paragraphes de Darwin, impartial observateur (du moins aussi impartial qu'il est humainement possible) et désireux simplement de voir vrai ; elle se lisent dans son Journal de Voyage — ces Messieurs de V Action Française le connaissent-ils ? Non sans doute puisqu'ils ne savent pas l'étranger :

" La parfaite égalité qui règne chez les individus composant les tribus fuégiennes ^ retardera pendant longtemps leur civili- sation. Il en esty pour les races humaines^ de même que pour les animaux que leur instinct pousse a vivre en société ; ils sont plus propres au progrés s'ils obéissent à un chef. Que ce soit une cause ou un effet ^ les peuples les plus civilisés ont toujours le gouvernement le plus artificiel. Les habitants dOtahiti^ par exemple^ étaient gouvernés par des rois héréditaires à F époque de leur découverte et ils avaient atteint un bien plus haut degré de civilisation quune autre branche du même peuple^ les Nouveaux Xélandais^ qui^ bien qu ayant fait de grands progrès parce quils avaient été forcés de ^occuper d^ agriculture^ étaient républicains dans le sens le plus absolu du terme. Il semble

' " .actuellement, si on donne une pièce d'étoffe à l'un d'eux, il la déchire en morceaux et chacun en a sa part ; aucun individu ne peut devenir plus riche que son voisin, " dit-il plus loin.

�� �