Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


'™

��LES REVUES 965

vertu, sinon la suprême intelligence ? Elle est l'amour intellectuel dans toute son étendue.

Grâce i cette imagination de l'objet, grâce à cette connaissance amou- reuse, chez Dostoïewski on assiste à la création d'un monde. Les jeunes gens de Dostoïewski sont le centre chacun de l'univers, et pour eux, comme pour l'univers même, la question est d'être ou ne pas être. Par là, il a rendu comme personne le drame de tous les jeunes gens, de tous ceux au moins qui ont quelque génie : car le jeune homme, en passion ou en poésie, est un dieu ingénu qui se met lui-même en demeure de tout créer, en créant sa propre vie ; et s'il ne croit pas à soi-même, il ne peut croire à la réalité du monde. '

et François Le Grix, dans la Revue Hebdomadaire (ii sept.) écrit <'

sur la Symphonie pastorale : ",

L'art infiniment minutieux de M. Gide, semblable à celui de Racine en cela, dissimule si bien ses préparations qu'il faut y regarder de près pour les retrouver. Cette hésitante et brève histoire, qui n'est que celle d'un même intime secret d'amour, découvert, puis tu, puis avoué par le pas- teur, par sa femme, par leur iils Jacques et par Gertrude, il faut bien, pour n'en pas détruire l'intimité, que ce soit par le Journal du pasteur qu'elle nous soit contée. Mais pour en resserrer encore l'effet, — car ces nuances, ces demi-teintes pourraient contribuer à une impression de lenteur, — ce journal de deux années est écrit en quelques semaines. Le pasteur le com- mence au passé ; il l'achève au présent ; dans l'intervalle, il a connu sa vérité, celle de Gertrude. Ainsi la lente démarche et la rapidité que son sujet réclamait et qui semblaient s'exclure, M. Gide a su les neutraliser l'une par l'autre et les concilier...

Un commentateur s'avisait, il y a quelques jours, que l'ironie de M. André Gide ne connaissait de rivale que celle de M. Anatole France. Il estdifScile de se méprendre plus complètement, et M. Gide a dû être bien étonné de s'entendre louer de son ironie. Les séductions incomparables de M. Anatole France sauraient-elles empêcher ce qu'il peut y avoir d'un peu élémentaire, pour ne pas dire primaire, dans un parti-pris sans in- quiétude, dans un sourire installé, fût-ce celui de Voltaire. Que M. Gide est loin de ce parti-pris ! Que son sourire est fugace ! Tout interroger ce n'est pas douter de tout, pas plus que tout comprendre n'est tout croire. C'est encore moins ne croire à rien.

�� �