Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


908 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Shakespeare et Le Dante, Tchaadayev raillait les jouissances de son âme et indirectement ses agonies. Et le vieux Russe en lui s'attaquait à. la science et à l'Etat, le Russe que la sté- rilité de tous ses efforts pour reconstruire, une vie plus humaine avait conduit à un anarchismc passif.

Fait étrange ! CetélcraentBuslayev du caractère de Tolstoif, Olav Gulbranson, le caricaturiste du; Siniplicissinim,. l'a. saisi, par quelque mystérieuse, intuition.. Regardez de près son. dessin, et vous verrez à q.uel point il a su attraper la ressemblance du vrai Tolstoï. Quelle audace: intellectuelle n'y a-t-il pas dans cette figure ! Regardez ces- yeux voilés et enfoncés qui ne tiennent rien pour sacré, qui n'ajoutent foi à aucune superstition, à. nul présage, qu'il s'agisse « d'un éternuement, d'un rêve, ou du croassement d'un oiseau ».

Le vieux magicien est là devant moi, étranger à tous. Voyageur solitaire, il a traversé tous les déserts de la pensée à la.recherche d'une vérité qui embrasserait tout, et qu'il tdx pas. trouvée. — Je le regarde, et bien que j'éprouve du cha- grin de sa pertCy je suis fier d'avoir vu cet homme; eî cette fierté adoucit ma peine et ma tristesse.

C'était curieux de voir Léon Nicolaïcvitch entouré de «. Tolstoïens ». Imacrinez un beffroi aux. nobles lignes dont la. cloche sonne, sans se lasser sur le monde entier, tandis que des petits roquets, accourus tout autour, répondent au son de la cloche par des aboiements plaintifs, et s'interrogent l'un l'autre d'un regard plein de méfiance comme s'ils vou- laient dire : « Qui de nous aboie le mieux ? » J'ai toujours pensé que ces sortes de gens avaient infesté, la maison de Yasnaya Poliana et le château, de la comtesse Panine d'un esprit d'hypocrisie et de lâcheté, et qu'ils s'y conduisaient en mercenaires, préoccupés avant tout de leur petite personne, et à l'affût d'héritages. Les Tolstoïens ont quelque chose de commun avec ces « Frères » que l'on voit errer dans tous les, coins sombres de la Russie, portant des os de chien .qu'ils

�� �