Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


722 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Qui contiendrait la toute-puissance Permettez Nyctor que je m'éclaire A la flamme de votre cerveau Nous unirons si vous le voulez La science avec la poésie Ainsi qu'il fut au commencement Mais non non je m'égare Nyctor Je ne sais plus rien Nyctor plus rien J'ai tout oublie tout oublié Et de plus je n'ai rien deviné Oui il faut aimer sans rien savoir

NYCTOR

Aimer c'est sans doute la formule De la puissance absolue aimer Mais qui peut aimer à volonté

MAVISSE

Celui qui ne fuit pas le danger

NYCTOR

C'est vrai le danger est à la vie Comme le sublime est au poète Mais que cela est loin de l'amour Tiens voici Ansaldin il vous aime Adieu

MAVISE

Est-ce la paix entre nous

NYCTOR

Adieu

�� �