Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES DE JULES LAFORGUE 521

Voltaire — arrivé à loh. Pourquoi que tu pleures, René ?

— Flâné, que de gasse et de gàsschen! Pas de cigognes. Tout parle français hors les soldats et les enfants. Du moins les enfants pauvres — Flâné — mangé. Hôtel de l'Europe — Café à la franc. — Café Broglie-platz, où est le Rhin ? — Jeunes filles à cheveux châtains ou noirs

— L'Exposition hôtel de Ville — Zundt. Doré — La Vilette etc. — Pille — Montchablon — Flâné — que àe gasse ei dt gàsschn. Revenu ici à 7 h. (un peu de la route avec mes goinfres d'Anglais) — Kurhaus; Parsifal ! la g'^'^ symphonie de Beethoven — Promenade au clair de lune avec Betelschen — A 11 h. senti- mental et sceptique.

Mardi 22. — Une heure avec les yeux bleus de chez Marx — Spleen — Lettre de Bourget — Lettre de Planté — Figaro article sur le pointe-séchiste Marcelin Desboutin. — ô gravure, quand me laisseras-tu tran- quille.

Mercredi 2}. — Encore cinq jours: et du change- ment — Misérable et inconstante créature.

Jeudi 24. — Dès 8 h. — La procession de la Fête- Dieu ! Devant l'hôtel d'Angleterre — Elles avec la sœur Placida aux fenêtres de la duch. Hamilton. — Quelle horrible population tannée, déjetée, osseuse, abrutie, abêtie — ô faune àuc5'.êoY,To; de Praxitèle — Les valets s'étaient mis à la file des hommes aussi — en noir et gantés. Toujours la hiérarchie, Corbeil d'abord et le palefrenier, le gros, le dernier. Les petites filles, les gar- çons. — C'est « ÉNORME ! » des gens récitaient des chapelets.

Vendredi 2j. — La princesse Victoria de Suède, celle

34

�� �