Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES DE JULES LAFORGUE 517

Diiuauchc 22. — De bonne heure jusqu'à Lichtental

— Puis à hi messe avec R. et D. — Cora Pearl — le Salon — selles (40 pers.) Impé. d'Autr. — visité les écuries — rien.

Lundi 2^. — Scène avec R. ! projets de fortune, Halle aux tableaux et dessins. Impressionnisme et cire ! Mardi 24. — B. ' Tag. — loin très haut avec Shivier

— en revenant vu monter Imp. d'Autriche, en gris, l'éventail cuir en abat-jour.

Mercredi 2). — Le duc et la duchesse d'Alençon. Qui m'aurait dit à 15 ans à Tarbes !..

Jeudi 26. — Là-haut, Yburgstrasse — La duchesse d'Alençon rouge, la O"^^" Trani g^*-' jaune —

Vendredi 2/. — Sei*vice à l'Église grecque. Popes noirs à croix d'argent — nasillements insensés — Por- traits des Stourdza — scène avec R.

Samedi 2S. — Dans les bois. Une cathédrale de feuilles- tendres, un silence, et toute cette armée de minces troncs grisâtres tigrés de mousses. — La O'" Trani — la folie de me sauver comme seul au monde et de vagabonder à- travers les peuples, les fils de l'Homme — Mes Com- plaintes.

Dimanche 2^. — Averse — Cabinet de lecture — Mélancolie du cornet à piston dans l'averse.

Lundi )o. — A la gare Cécile de Sch. — Promenade-

— Leurs cors — Tout humide et reverdoyant.

Notes

de Berlin à Bade — dîné avec R. lu Une Vie de Mau- passant, reçu la Revue — pris le thé — cigares — R. et.

I. Mot douteux.

�� �