Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


440 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

tant que dans la littérature épistolaire les femmes ont triomphé dans la littérature des mémoires, qui ne sont qu'une coriespondancc à l'adresse de la postérité, depuis Madame de Motteville jusqu'à Madame Roland et à Ma- dame de Boigne. Quant aux gens de lettres, depuis Rousseau, ils nagent là dans leur élément.

Certainement tout cela a ses raisons et il n'est peut- être pas bien difficile de les dégager. Les mémoires d'un grand homme politique pourraient être de trois sortes, avoir l'un des trois genres d'intérêt : un intérêt historique, celui de l'histoire prise à sa source, contée par ceux qui l'ont faite, — un intérêt de narration et de psychologie, le tableau de la société, de l'humanité qu'ils ont connues, — un in- térêt d'analyse intérieure, l'exposé à la Rousseau et à la Chateaubriand de son être par un homme de génie. Au- cune de ces trois éventualités ne s'est jamais produite, sauf une fois la dernière, exception qui confirme la règle.

Pour qu'il fît sa propre histoire, il faudrait qu'un homme d'Etat ^ùt des qualités d'historien, les élevât même à la deuxième puissance comme qualités d'auto-historien. Or cela ne s'est jamais vu et il y a là quelque chose d'assez singulier. Un lieu commun très ancien et apparemment très évident veut que l'histoire soit l'école des hommes d'Etat. Mais ils ont fait en général l'école buissonnière. M. Lloyd George qui est, dit-on, l'homme d'Etat le mieux doué d'aujourd'hui, est connu pour son ignorance en cette matière, et pour ce record d'avoir attribué la victoire de Trafalgar aux navires de la reine Anne. Mais cela, ce n'est que de l'anecdote. La vérité est que le sens politique et le sens historique vont mal ensem- ble, ne s'accordent qu'en un certain point intermédiaire de médiocrité commune comme chez Thiers et Guizot. Proba- blement l'histoire demande un sens du passé, la politique un sens du présent et de l'avenir ; l'historien tend à voir les événements sous un aspect de répétition, l'homme politique à

�� �