Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


BEAUTÉ, MON BEAU SOUCI jOI

ment et simplement, en homme du monde. Mais il /les avait déchirées l'une après l'autre, excepté la dernière, que Queenie avait reçue. Marc Fournier n'était pas comme ce grand poète anonyme, — un Andalou proba- blement, — qui a dit :

« Ton amour est comme le taureau Qui va partout où ou l'attire ; Mais le mien est comme la pierre Qui demeure où on l'a posée. »

En ce moment même, il commençait une nouvelle petite intrigue, banale et sans danger. Il y a plusieurs écoles, et lui, il appartenait à celle qu'il avait baptisée : « The Godersela School ». Goder sela, en italien, signifie quelque chose comme : « se la couler douce », Et peut-être, après tout, que Reginald Harding appar- tenait aussi à cette école ; mais qui pourrait dire lequel des deux était l'esprit original et créateur, et lequel l'imitateur routinier ?

Un jour en passant dans Bond Street, les nouveaux époux s'arrêtèrent devant un magasin d'articles de voyage :

— Voici une véritable œuvre d'art, » dit Reginald en montrant une valise en peau de crocodile, garnie d'un nécessaire de toilette en cristal et en écaille, avec des bouchons, des couvercles et des boîtes en argent. « L'homme qui a fait cela doit être content de son ouvrage. »

— Entrons, » dit Queenie ; « j'ai une dette à payer. » La belle valise coûtait une cinquantaine de livres.

Queenie l'acheta et demanda une feuille de carton et une enveloppe. Sur l'enveloppe elle mit l'adresse de Marc

�� �