Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


SAIKT LOUIS, ROI DE FRANCE I77

Il le voit à la portée de sa main, simple comme une croix et fermé comme une couronne.

Il est écrit de Moïse qu'il est mort dans le baiser de Dieu et cela a autre chose qu'un sens faible pour Louis !

Tout le désir qu'il y a dans l'homme et tout le don qu'il y a dans la femme est en lui.

Mon Dieu, il est dur d'être mort quand on se sent fait pour être avec la Vie !

Ce ne sont plus ces ombrages légers qu'il lui faut et ces brumes mélancoliques!

C'est le soleil aveuglant du désert une fois de plus et le souffle qui vient du centre de l'Afrique !

La voici donc investie cette grande soif qui ne cessera plus !

Cette flamme à qui le corps si durement aspirait, la voici donc revêtue !

Joie de sentir enfin brûler ce qui n'était fait que pour mourir !

Cette casaque qui nous tenait cousus, joie de la sentir se fendre et s'ouvrir !

Joie de sentir les années de ma vie tomber de moi comme du sable !

Joie de sentir à mon front cette couronne enfin par chacune de ses épines irrécusables !

PAUL CLAUDEL Rio de Janeiro, novembre 1918.

��12

�� �