Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


l62 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Mais tout ce carré de la France récente entre deux mers avec ces châteaux pleins de chevaux et d'armes sonnantes^ et ces bonnes villes rétives, et toutes ces grandes terres à pain, — .

Et cet esprit de rapine et d'avarice et de chicane par- tout, et ces droits ficelés par liasses dans des coffres et toutes ces libertés sur parchemin, —

Tant d'intérêts expliqueraient tristement chez le Roi, tant de limites et de dangers.

Cet œil toujours en méfiance et ce cœur toujours resserré.

Mais Louis ne met pas en doute un moment l'inten- dance qu'il a reçue du ciel ;

Il se meut dans sa Seigneurie comme dans une chose naturelle.

C'est lui qui est le Maître et il ne permet pas aux affaires de le dominer.

Rien de ce cœur qu'il a donné à Dieu, défaite ici-bas ou succès, ne corrompt la chasteté.

Humble et fort, et ce pli au coin de la lèvre si bon, et toujours souriant et vermeil.

Il soit en tout ee qu'il a à foire aussitôt et les choses s'ouvrent à lui comme devant le soleil.

Ah, c'est Louis, notre Roi, pas un autre, ce je ne sais quoi de hardi, et de jeune, et de rapide, et de majestueux !

C'est lui qui lave les pieds des pauvres et qui met sa joue royale un moment contre le mufle des lé- preux.

Mais qu'un traître lève le masque ou que des brigands viennent l'attaquer.

�� �