Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


128 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Mécanicienne l'âme de la Fnmce ouvrière depuis la mobilisa- tion jusqu'à la paix.

Malgré tout son attirail de références et de chiffres, der- rière tout l'appareil de rapports techniques, de circulaires administratives, de barèmes, de bulletins d'hôpitaux et de textes de lois qui nous déconcertent et nous déroutent, il n'y a guère chez Hamp qu'autobiographie et impressionnisme.

Ouvrier par nécessité ou par curiosité, inspecteur du tra- vail, ce n'est pas la vie des ouvriers qu'il chante, c'est sa propre vie, ou si l'on préfère, en chantant sa propre vie, c'est celle des ouvriers qu'il chante. Son cas est, tout compte fait, un cas de narcissisme littéraire.

Il faut regarder de près pour s'en apercevoir. De loin ou en gros, il fait figure de constructeur. On a pu croire qu'il composait comme un classique et parler d'un néo-clas- sicisme. En réalité, c'est un romantique, un « mon- treur ».

Prenez les Concourt et Hu3'smans. Donnez-leur des mus- cles, des globules rouges ; dépouillez-les de leurs préjugés de caste, de leur égoïsme littéraire, de leurs manies ; lancez- les dans le monde des usines, et vous avez sinon Hamp, du moins quelque chose d'assez proche de lui. En un certain sens, on peut dire qu'il est au point extrême d'épanouisse- ment et de perfection du naturalisme et de l'impression- nisme.

D'ailleurs la structure de ses premiers ouvrages, Le Rail ou Marée Fraîche, Vin de Champagne, rappelait celle des gros romans documentaires de 1875, les procédés à tiroir de Zola dans le Ventre de Paris, Germinal ou la Bête Humaine, avec les personnages-symboles, apparaissant, à chaque épisode, pour manifester les sentiments d'une catégorie ou d'une caste. Dans ses derniers livres, Hamp a délibérément renoncé à ces formules artificielles et périmées ; chaque chapitre (dont beaucoup furent d'abord articles de journal) nous

�� �