Page:NRF 11.djvu/923

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES REVUES 9I7

écrivains, leurs pires erreurs d' art, dès l'instant que leurs caractères ne sont pas méprisables... Un exemple. Tout sépare, n'est-ce pas, cette jeunesse de feu Ferdinand BrunetièreF Mais Brunetière wvait une ^'conscience" ; d'où de grandes acclamations. Quel dommage pour 'votre mémoire future. Monsieur Emile Faguet, que 'vous sojyez resté si bohème !

En attendant de <voir brûlés en cérémonie les plus beaux lièvres de la tradition de Candide, on entend d'excellents Français s'étonner que des notions élémentaires se trouvent prises ainsi l'une pour l'autre. En ej^et, la 'vertu a un contraire [qu'il n'est pas très aisé de nommer d'un seul mot), mais l'absence de son contraire ne constitue pas précisément la 'Vertu j exige un peu plus, ^vraiment y et les Latins dans ce mot que nous tenons d'eux, a'vaient imprimé l'idée de force.

Elle suppose des mœurs, la 'vertu. Si les mœurs affichées sur notre théâtre sont l'image exacte de celles de la 'ville, nos jeunes gens et nos 'vieux académiciens espèrent-ils les réformer ? Sur quel patron ? Il ne faudrait rien moins qu'une religion nowvelle ! Au moins con'viendrait-il de jeter les yeux du côté des institutions... Assurément nous sommes tous las d'un théâtre 'veule, d'une presse impudente, d'une humanité insi- pide et laide .- il n'en est que plus fâcheux que l 'on réclame pour nous, au lieu de 'vin, du sirop. Le jeu, l'amour, la nature se 'voient mis en quarantaine, et pour rien.

Et M. Clouard résume ironiquement la pensée de M. Mont- fort.

Si je dis que notre tradition est celle de Rabelais, de La Fontaine, de Diderot et de Stendhal, il faut s'entendre. J'oppose ces grands hommes à un Bossuet, à un La Rochefoucauld, à un Racine, lesquels badinent rarement. Mais Stendhal, Diderot, La Fontaine, Rabelais, sacrifient trop à l'intelligence. Rêvons d'une exquise légèreté de cervelle. Courons les petites Muses. Nous sommes les sous-oifs des lettres.

En se gardant de renier personne, ni Bossuet, ni Rabelais,

ni nos auteurs légers, comme il serait facile de s'entendre ! Nous

possédons une tradition " totale " : conservons-la.

  • *

Les Soirées de Paris du 1 5 mars contiennent de curieuses

�� �