Page:NRF 11.djvu/801

Cette page n’a pas encore été corrigée


795

��PROTEE'

DRAME SATVRIQUE EN DEUX ACTES

��ACTE II

Même tableau qu!a Pacte précédent. Quand le rideau se lève, on voit MÉNÈLAS étendu sur le rivage et dormant, tenant dans sa main la main d^ HÉLÈNE voilée et assise. A gauche sur le pros- cenium appuyé sur une canne à bout de caoutchouc, se tient le SATTRE-MAjOR, écoutant P orchestre. — J l'orchestre

BACCHANALE NOCTURNE

pianissimo.

LE SATYRE-MAJOR à Vorchestre

Tout beau, Messieurs î tout doux ! Plus bas ! Plus bas ! Plus bas !

S'il s'agissait de faire du bruit, nous n'aurions pas besoin de musique.

C'est le silence qu'il s'agit de faire entendre. Chhhl

// bat la mesure, La musique^ déjà faible^ de- vient presque imperceptible.

  • Voir la Nouvelle Revue Française du i" Avril.

�� �