Page:NRF 11.djvu/331

Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 325

échos, sans profondeur, sans beauté. En quoi le Musée Arlaten, fait pour les touristes, peut-il prolonger l'existence de la langue provençale ? En rien. Si je possédais des ors nom- breux, il ne serait pas impossible que je tinsse ce langage à quelque félibre : " Monsieur, voici deux-cent-mille francs. Et maintenant que vous êtes disposé à écouter bienveillamment mes bavardages, je vous dirai qu'il y a quelques années je visitais à Constantinoplc un établissement grec d'instruction secondaire des plus intéressants. Il s'appelle, je crois, lycée gréco-français. On y fabrique, comme ailleurs, des bacheliers, et il a cette originalité qu'il comporte deux enseignements accolés : le matin les classes y sont faites en grec, le soir en français, à moins que ce ne soit le contraire, et je crois que les résultats sont bons. Un Hellène apprend là, non une langue étrangère, mais, vu la place du français en Orient, ses deux langues nationales. Pourquoi n'essaieriez-yous pas, sur un type analogue, en Avignon, un collège franco-provençal, qui formerait sans doute des gens connaissant non seulement leur langue paternelle qui est le français, mais leur langue maternelle, le provençal ? Vous en banniriez bien entendu l'allemand et l'anglais, qui n'ont rien à faire sous le ciel d'Avignon, et ne permettriez l'entrée de cette école du soleil qu'à des langues latines et,

Unble escoulan dou grand Oumero,

à leur sœur aînée, le grec. Quoiqu'on y fasse, on n'en sortira pas plus ignorant qu'on ne l'est dans nos lycées depuis le phylloxéra de 1902. Et le résultat pour la Cause ? Pas grand peut-être, mais de poids : vous aurez jeté dans la circulation provençale quelques Provençaux qui, connaissant vraiment leur langue, ne la traitant plus comme un patois, seront disposés à l'écrire, vous lui aurez donné une chance de survie plus longue, vous aurez travaillé dans le vivant, dans des cerveaux et des cœurs d'homme, et non dans le mort comme en amassant des bois de lit et en étiquetant des fuseaux. "

�� �