Page:NRF 11.djvu/111

Cette page n’a pas encore été corrigée


los

��LE CINQUANTENAIRE

D'ALFRED de VIGNY

��En 1898, Saint-Malo célébra par de larges fêtes le cinquantenaire de la mort de Chateaubriand. C'est exac- tement la date qui, pour son jubilé, convient, bien mieux que le centenaire de la naissance, à un grand mort littéraire du XIX® siècle. Cinquante ans encore après sa mort, la loi laisse son œuvre végéter et fructifier entre les mains de ses héritiers. L'entrée définitive dans la postérité, dans la mémoire humaine, ce que le positivisme appelle le sacre- ment de l'incorporation, a lieu ces cinquante ans révolus. Le moment alors paraîtrait venu de célébrer cette incor- poration de la manière que Vigny lui-même, à ses rares heures illuminées, entrevoyait.

Regarde quelle joie ardente et sérieuse ! Une gloire de plus luit dans la nation. Le canon tout puissant et la cloche pieuse Font sur les toits tremblants bondir rémotion. Aux héros du savoir plus qua ceux des batailles On va faire aujourd'hui de grandes funérailles. Lis ce mot sur les murs : Commémoration !

Le canon et la cloche se sont tus, et la cinquantième année révolue n'a été une date que pour les éditeurs :

�� �