Page:NRF 11.djvu/1079

Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES ÏO73

grands ouvrages philosophiques de Chesterton : Hérétiques et Orthodoxie; et de plus près encore aux articles également philosophiques recueillis dans les volumes intitulés : Tremendous Trifles, fVhat is wrong with the World, AH things considered. Dans ces livres, dans ces articles, G. K. Chesterton, à Tappui de ses propositions logiques, offre toujours un ou deux exemples pris n'importe où pour les besoins de la démonstration. Ainsi, après avoir posé l'incompétence des physiologues en matière de religion, il fournit l'exemple suivant : " C'est comme si le plombier vous disait : votre piano n'a pas besoin d'être arrangé. " Peu à peu, le philosophe s'est ainsi créé une sorte d'algèbre, ou plutôt, un système hiéroglyphique : Histoire = peuple := cabaret. Science = aristocratie = Lord Bois-de-lierre. D'où l'antinomie : Lord Bois-de-lierre contre les cabarets. Ainsi ses récits ont été construits entièrement avec ces signes. Ce sont les exemples de ses articles philosophiques, isolés du contexte et coordonnés en une sorte d'action tout artificielle. Ce sont des recueils d'exem- ples ; un tableau noir couvert de figures représentant les différentes phases de la démonstration d'un théorème, mais l'énoncé du théorème a été effacé. De là cette fantasmagorie, ce manque de vraisemblance, cette expression schématique des situations qui fait que la représentation qui se détache de la page écrite est tantôt une caricature politique dans le genre de celles du classique Punch, tantôt une entrée de clowns (tout le livre semblant avoir pour sol et pour cadre le tapis rond du cirque, couleur de sable, et le sentier de velours de la barrière) tout cela voulu, se disant et se proclamant voulu.

Dans le dernier venu de ces récits, Thejiying inn {Vauberge volante), nous suivons les péripéties de la lutte de Lord Ivywood contre les cabarets. L'aristocrate anglais n'est pas mauvais au fond, mais c'est un pur intellectuel, et par cela même tout prêt à se laisser influencer, par les faiseurs de systèmes, les habiles hérétiques, secrètement ennemis de l'Angleterre et de la Chrétienté : Sémites, Mahométans. Donc, sous l'influence

�� �