Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/210

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
194
DE L’ESPRIT DES LOIS.


le sang abominable dont Phèdre est sortie : il abandonne ce qu’il a de plus cher, et l’objet le plus tendre, tout ce qui parle à son cœur, tout ce qui peut l’indigner, pour aller se livrer à la vengeance des dieux qu’il n’a point méritée [1]. Ce sont les accents de la nature qui causent ce plaisir ; c’est la plus douce de toutes les voix.

  1. Phèdre de Racine. Acte IV, sc. ii.
    _____________