Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/195

Cette page n’a pas encore été corrigée
179
LIVRE XXV, CHAP. XII.


religion, les invitations sont plus fortes que les peines.

Le caractère de l’esprit humain a paru dans l’ordre même des peines qu’on a employées. Que l’on se rappelle les persécutions du Japon [1] ; on se révolta plus contre les supplices cruels que contre les peines longues, qui lassent plus qu’elles n’effarouchent, qui sont plus difficiles à surmonter, parce qu’elles paroissent moins difficiles.

En un mot, l’histoire nous apprend assez que les lois pénales n’ont jamais eu d’effet que comme destruction [2].

  1. Voyez le Recueil des voyages qui ont servi à l'établissement de la compagnie des Indes, t. V, part. I, p. 192. (M.)
  2. Montesquieu a raison : c’est ainsi que le protestantisme a été anéanti en Espagne et en Italie.
    _____________