Ouvrir le menu principal

Page:Montaiglon - Recueil général et complet des fabliaux des 13e et 14e siècles, tome IV.djvu/176

Cette page n’a pas encore été corrigée


CVI DE CONSTANT DU HAMEL Paris, Bibl. nat., Mss. fr. 837, fol. i4r"’ à 19 r**, i^SS, fol. 488 vOà493 r», 19152, fol. 77 r» à 8a 1°, et Bibl. de Berne, Mss. 354, fol. 80 v" à 88 v». Ja paine vueil mètre et ma cure [En raconter une aventure iDe sire Constant du Hamel; !Or, en escoutez le fablel, Et de dame Ysabiau sa famé, Qui moût estoit cortoise dame, Et preus, et sage et avenant. El païs n’avoit si vaillant Por esgarder ne por veoir. Li prestres i mist son pooir A li requerre de s’amor; Ensanble o li parla maint jor, Si la requist de druerie. Et dist, se devenoit s’amie, Il li donroit assez joiaus, Fermaus, çaintures et aniaus. Et deniers assez à despendre. Mes la dame n’en vout nus prendre, Ainz dist que ja par covoitise Ne fera au prestre servise,