Ouvrir le menu principal

Page:Monod - Renan, Taine, Michelet, 1894.djvu/90

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


convenir à un professeur de philosophie. Mais il le louait de sa docilité et il se flattait de l’avoir mis sur la bonne voie et de lui avoir enseigné la simplicité et la circonspection[1].

Le Directeur des études, M. Vacherot, à qui

  1. Voici le texte complet de cette note de M. J. Simon, note du dernier trimestre de la troisième année : « M. Taine est un esprit distingué qui, tôt ou tard, fera honneur à l’École par des publications d’un ordre sérieux. Son travail de toute l’année a été opiniâtre. Je l’ai trouvé, au commencement, dans un courant d’opinions et dans des habitudes de méthode et de style que je ne pouvais approuver. Il a fallu lutter pendant plusieurs mois, mais enfin j’ai obtenu de lui la plus grande docilité sous tous les rapports et, à partir de ce moment, ses progrès ont été considérables. Je crois l’avoir mis sur la bonne voie, et, en tout cas, lui avoir fait comprendre la véritable situation d’un professeur de philosophie. M. Taine, dans sa tenue et dans sa conduite, sera partout irréprochable. Il aura de l’autorité sur ses élèves. Il a, dès à présent, un véritable talent d’exposition. Je souhaite qu’il reste fidèle aux habitudes de simplicité et de circonspection que je me suis efforcé de lui donner, et je l’espère. »
    M. Saisset disait de son côté : « M. Taine a déployé dans les expositions orales un esprit net, souple, fertile en ressources, parfaitement doué pour l’enseignement. Dans l’épreuve des dissertations écrites, M. Taine est encore au premier rang par le nombre et le mérite de ses travaux. J’ai cru y reconnaître un désir sincère et un effort énergique pour se corriger de son défaut principal, qui est un goût excessif pour l’abstraction. Ses dernières compositions montrent un sentiment plus vif de l’observation et de la réalité des choses, et le style a perdu sa raideur et sa sécheresse pour acquérir du mouvement, de l’animation et une certaine élégance. M. Taine a besoin d’être encouragé et tenu en bride. Il est l’espoir du prochain concours. »