Ouvrir le menu principal

Page:Monod - Renan, Taine, Michelet, 1894.djvu/310

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



APPENDICE II


LE JOURNAL INTIME DE MICHELET[1]


Si la France possède une série si riche et si admirable de correspondances et de mémoires, c’est que notre race a le goût et le don de l’observation psychologique, et que toute observation psychologique est plus ou moins une confession. Le talent de s’observer et de se raconter soi-même n’est-il pas un des mérites les moins contestés de nos écrivains ?

  1. Mon journal, 1820-1823. Paris, Marpon et Flammarion, 1888. In-12. — Les dates 1820-1823 sont inexactes. Le journal intime ne comprend que les années 1820-1822 ; le journal des idées s’étend de 1818 à 1829 ; la liste des lectures également.