Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/97

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


c’est donc bon ! Va, va, mon ange chéri ; va, va… ne me quitte pas !… suce, suce ! promène ta petite langue, promène-la comme je fais… Merci ! merci ! viens me baiser ! viens que je la baise, ta bonne bouche fraîche, tout humide de moi…


henriette.

Vous êtes satisfaite, chère madame, de votre petite élève ?


louise.

Ma petite élève est une petite…