Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/28

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



henriette.

Comment donc ! mais avec le plus grand plaisir. — Prenez ma place, je vous prie.


louise.

Du tout, du tout, je n’en ferai rien.


henriette.

Pourquoi ?


louise.

Je n’en ferai rien, vous dis-je ; je suis ici on ne peut mieux.