Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/23

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



henriette.

Vous me flattez.


louise.

Pas le moins du monde. Jamais je n’en ai vu de plus beaux. J’en suis jalouse…


henriette.

J’en ai beaucoup perdu, et cependant j’en ai toujours eu grand soin.


louise.

On le voit.