Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/16

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



louise laveneur.

J’ai toujours adoré les grands appartements.


henriette.

On a de l’air, dans un grand appartement, on a de l’espace, on respire, on vit. — Vous avez à Paris, m’a-t-on dit, madame, une délicieuse habitation ?


louise.

Pour Paris.