Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/15

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SCÈNE DEUXIÈME


Louise de LAVENEUR et Henriette
de FREMICOURT seules.

(Tout en causant, elles se déshabillent et se mettent au lit.)


henriette de fremicourt.

Il est certain, chère madame, que nous serons ici on ne peut mieux ; n’est-ce pas ?