Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/146

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



henriette.

Oses-tu me le demander ! à présent je la déteste.


louise.

Si j’avais une pine…


henriette.

Je dormirais ta pine dans mon con : et toi ?


louise.

Mon vit dans tes cuisses ou dans ton con…