Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/125

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



louise.

Tu m’enroules, petit serpent !


henriette.

Si l’on venait, mamie, si l’on venait…


louise.

Nous ne serions point surprises, ne crains rien.


henriette.

Tu crois ?