Page:Monnier - Deux gougnottes, 1864.djvu/114

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



henriette.

Je te la sucerais, je la mettrais tout entière dans ma bouche, comme je mets ma langue dans ton con… Écarte les jambes que je l’y mette encore…


louise.

Tiens, tiens, tiens !…


henriette.

Merci ! merci ! comme je le suce, ton joli con !…