Page:Monavon - À la France, paru dans Le Moniteur viennois, 29 juin 1855.djvu/3

Cette page a été validée par deux contributeurs.


L’Abeille Cauchoise avait mis au concours la solution (en huit vers au moins, douze au plus) de la charade suivante, appelée :

DEVINETTE-CHARADE.

Je sais souvent vous amuser
À l’avant ainsi qu’à l’arrière :
Mais je veux aussi vous blesser
Par devant comme par derrière.
Voulez-vous me décomposer
En mettant mon devant derrière ?
Alors je vous ferai danser
Et par devant et par derrière.

Cent quatorze solutions sont parvenues à l’Abeille Cauchoise.