Ouvrir le menu principal

Page:Millaud - Madame l'Archiduc.pdf/87

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


––––––Respectons son incognito.

MARIETTA, qui a entendu, à deux autres dragons.
––––––––––Vous autres, un mot,
–––Pas de scandale ici, mystère et prudence,
––––––––Soyez tous bien discrets,
–––––––––Car c’est l’archiduc.

LES DRAGONS, à deux autres.
–––––––––––L’archiduc

Pas de scandale ici, car c’est l’archiduc.


DEUX AUTRES DRAGONS.
–––––––––––L’archiduc !
–––Pas de scandale ici, car c’est l’archiduc.

Cette scène se répète à chaque dragon et petit soldat qui s’avancent à mesure.

ENSEMBLE.
––––––Respectons son incognito,
––––Pas de scandale ici, dans ce château.
––––Gardons tous ici son incognito,
–––––––––Car c’est l’archiduc,
–––––––––Oui, c’est l’archiduc,
–––––––––––Mais, silence !

Une fois ce morceau fini, les soldats remontent et causent entre eux, en laissant le milieu de la scène libre. Ils n’ont pas l’air de voir le duc.


FORTUNATO, bas à l’archiduc.

Soyez tranquille, monseigneur, personne ne vous a reconnu.

Il va causer avec Marietta. — L’archiduc regarde à droite et à gauche, et les voyant tons occupés, sort vivement par le fond à gauche. Fortunato et Marietta font signe à tout le monde de sortir doucement. — Sortie générale de tous côtés.