Page:Millaud - Madame l'Archiduc.pdf/104

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MARIETTA.

Ne masquez pas.


TOUS.

Ne masquez pas.


L’ARCHIDUC.

C’est à moi que vous parlez ?


MARIETTA.

Il ose répondre, allons houst, houst, enlevez le conjuré !


TOUS.

Houst, houst, enlevez-le !…


L’ARCHIDUC, ôtant son chapeau, son manteau et sa barbe.

Qui osera porter la main sur moi ?


TOUS, le reconnaissant.

L’archiduc !

Marietta se lève. On range la chaise.


MARIETTA, surprise.

Ernest !


L’ARCHIDUC.

Oui, l’archiduc Ernest qui sait la vérité, avancez monsieur le comte, madame la comtesse (A part.) Elle est exquise, et vous aussi, comte et comtesse de contrebande, regardez Monsieur, regardez Madame, les reconnaissez-vous ?


MARIETTA.

Parfaitement, c’est le comte et la comtesse de Castelardo.


LE COMTE.

Qui viennent vous redemander leur nom.


MARIETTA.

Oh ! reprenez-le votre nom, et vous, Ernest, reprenez votre spectre, vos siaux, et tout le bataclan, j’ai mon mari maintenant, ça me suffit.

Elle remonte avec Giletti.