Page:Millaud - La Créole.pdf/98

Cette page a été validée par deux contributeurs.
94
LA CRÉOLE

DORA, trouvant la clef dans le portefeuille.

Non, tout n’est pas encore perdu ; voilà la clé de sa cabine, la lettre n’est pas sur lui, elle doit être dans sa cabine. Vite, descendez tous les trois et cherchez partout… Il nous faut cette lettre à tout prix.


FRONTIGNAC.

Et vous, pendant ce temps…


DORA.

Je reste pour l’empêcher de descendre s’il se réveillait ; mais allez, allez, dépêchez.

Frontignac et Antoinette descendent dans l’écoutille.


RÉNÉ.

Oui, oui, dépêchons. Cependant, avant de descendre, j’ai quelque chose de très-important à te dire.


DORA.

Quoi donc ?


RÉNÉ.

Je t’adore…


DORA.

Et moi aussi ! (Elle pousse Réné vers l’écoutille, celui-ci disparaît seul.) Pourvu qu’ils réussissent.

On entend un fracas terrible.


Scène VIII

DORA, LE COMMANDANT, DEUX MATELOTS.



LE COMMANDANT, se réveille en sursaut.

Hein ! quoi ! est-ce que nous avons touché ?


PREMIER MATELOT.

Non, mon commandant, nous avons été accostés.


LE COMMANDANT.

Accostés !