Ouvrir le menu principal

Page:Millaud - La Créole.pdf/85

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ANTOINETTE.

Qu’est-ce que vous avez trouvé ?


FRONTIGNAC.

Dites-le vite.


LES MATELOTS, les séparant,

On ne cause pas…

Ils remontent.


RÉNÉ, à Dora.

Eh bien, ce moyen ? voyons…


DORA.

C’est que ce moyen, il est un peu hardi.


ANTOINETTE.

Dites toujours, nous verrons bien !


FRONTIGNAC.

Oui ! parlez ! parlez !


DORA.

Eh bien, il faut…


LES MATELOTS, descendant.

Mille tonnerres ! on ne cause pas.


RÉNÉ.

Les voilà encore !


LES MATELOTS.
––––––Taisez-vous, nom d’une potence !
––––––Il est défendu de parler,
––––––C’est la consigne, la défense.

RÉNÉ.
––––––Il est défendu de parler.

DORA.
––––––––Mais il n’est pas, je pense,
––––––––Défendu de chanter.

LES MATELOTS.
–––––––––––De chanter !

RÉNÉ.
––––––––Des chansons comme vous.