Page:Millaud - La Créole.pdf/23

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE COMMANDANT, fredonnant, bas à Réné.

Ne laisse pas tomber les Feuillemorte.

Il remonte.


FRONTIGNAC, bas à Réné.

Il faut que je te parle.


RÉNÉ, à part.

Lui aussi. (Haut.) Après mon oncle.


FRONTIGNAC.

C’est entendu, je reviendrai…


LE COMMANDANT, à Saint-Chamas.

Appelle Antoinette !


SAINT-CHAMAS.

Oui, commandant.

Il sort à gauche.


RÉNÉ, étonné.

Antoinette !


LE COMMANDANT.

Ma pupille ! Vous autres, allez vous préparer, la noce pour six heures, l’embarquement pour huit. (Réné prend la taille d’une petite paysanne.) Eh biens, petit chenapan !


RÉNÉ, fredonnant.
––––––Ah ! mon oncle, les Rochelloises.

LE COMMANDANT.

Laisse-les partir ; il faut qu’elles aillent s’habiller pour la noce.

Sortie générale


Scène VIII

RÉNÉ, LE COMMANDANT.



RÉNÉ.

Une noce ! quelle noce ?


LE COMMANDANT.

La tienne, mon ami, la tienne ?