Page:Millanvoye — Anthologie des poètes de Montmartre, éd7.djvu/392

Cette page n’a pas encore été corrigée


SONNET PRÉCIEUX

C'est mieux qu'aimable à vous, vous l'amante accomplie,
De m'accueillir, moi le dernier, parmi Messieurs
Vos alcôvistes ; mais aussi plus précieux
N'aura jamais tenu bureau dans Léolie.

Et jamais soupirant, fût-ce dans la Clélie,
N'aura fui de plus loin les termes vicieux
Qui font pâlir les fronts et s'étonner les yeux,
Ni plus artistement apprêté sa folie.

Je ganterai ta main, je chausserai ton pied
De périphrases très galantes, comme il sied :
Tous mes vœux seront les valets de ton purisme.

Et nous clorons la bouche à toute émotion,
Sachant combien le cœur est prompt au barbarisme
Et quel jargon sans nom parle la passion.