Page:Millanvoye — Anthologie des poètes de Montmartre, éd7.djvu/206

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DANSONS LA CAPUCINE

Dansons la capucine !
Y a pus d’ parents chez nous :
Maman est à l’usine,
Papa est chez les fous,
                You !
Dansons la capucine,
Ou bien jouons à coucou
La faim nous assassine,
Le froid nous tord le cou.

La sal’ fièvr’ nous lancine
Et nous met sens d’ssus d’ssous ;
Pour ach’ter d’ la méd’cine,
Nous n’avons pas d’ gros sous,
                You !
On s’arrach’ la poitrine,
Déchiré’ par la toux ;
Nous n’avons pas d’ farine,
Afin d’ fair’ du pain roux.

Y en a chez la voisine,
Y a mêm’ de beaux joujoux ;
On s’amuse, on cuisine,
Mais ce n’est pas pour nous,
                You !