Page:Millanvoye — Anthologie des poètes de Montmartre, éd7.djvu/14

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


SONNET NUPTIAL


Vous, fille d'un orfèvre — et lui, fils d'horloger !
Il ne faut rien de plus pour que l'on vous marie :
Vous tiendrez la boutique « À la Vierge Marie »
Que le contrat doit vous laisser en viager.

Robe blanche — habit noir — couronne d'oranger
Corbeilles et trousseaux — l'Église — la Mairie —
Beau-père, guilleret — belle-mère, attendrie —
Et votre fleur s'effeuille au lit d'un étranger

Vous placerez demain, sous un globe de verre,
Votre bouquet de noce, et, matrone sévère,
Dans neuf mois, donnerez un fils à votre époux.

Lui, fouillera les flancs des montres déréglées,
Et, parmi le tic-tac régulier des coucous,
Dieu bénira vos existences accouplées.


Sur le Vif Tresse et Stock. 1886.