Page:Millanvoye — Anthologie des poètes de Montmartre, éd7.djvu/114

Cette page n’a pas encore été corrigée


À TA GORGE



La chemise qui te voilait,
Lasse enfin du rôle impudique
Que ta pudeur lui conseillait,
À l’heure sainte et fatidique

S’est couchée à tes pieds d’enfant.
Alors ta gorge de Faunesse
M’est apparue, et triomphant
J’ai vu les splendeurs de jeunesse

Que ta chemise recelait.
J’ai vu sur la poitrine nue,
Deux jumeaux, deux frères de lait,
Enfants d’une belle venue,

Modernes, mais non décadents,
Gonflant leur rigidité ronde,
Sans l’aide des corsets prudents,
Sachant se tenir dans le monde ;

Marbre, satin, roc velouté,
Ils résolvaient ce grand problème
La douceur dans la fermeté,
Dualité rare et suprême.