Page:Michelet - OC, Histoire de la Révolution française, t. 5.djvu/84

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Toute la vie de cet homme fut un calcul, un effort, une tension non interrompue de la volonté. Quoiqu’il ait varié d’une manière très notable, comme on va voir, dans les mœurs et les principes, ses variations furent voulues, nullement naïves, en sorte que, même en variant, il fut systématique encore et parut tout d’une pièce.

Personne n’ordonna plus heureusement sa vie, dans l’épuration progressive de ses mœurs. Arrivé à la Constituante et d’abord dans l’amitié des Lameth, il toucha un moment, par cette société de jeunes nobles, à la corruption du temps. Peut-être croyait-il, en cela, suivre encore son maître Rousseau, le Rousseau des Confessions. De bonne heure, il se releva[1]… L’Émile, le Vicaire savoyard, le Contrat social, l’affranchirent et l’ennoblirent ; il fut Robespierre. Comme mœurs, il n’est point descendu.

Nous l’avons vu, le soir du massacre du Champ de Mars (17 juillet 1791) prendre asile chez un menui-

  1. En 1790, apparemment, il en était à l’Héloïse ; il avait une maîtresse. Pour sa conduite, en 1789, j’hésite à raconter une anecdote suspecte. Je la tiens d’un artiste illustre, véridique, admirateur de Robespierre, mais qui la tenait lui-même de M. Alexandre de Lameth. L’artiste reconduisant un jour le vieux membre de la Constituante, celui-ci lui montra, rue de Fleurus, l’ancien hôtel des Lameth, et lui dit qu’un soir, Robespierre ayant dîné là avec eux, se préparait à retourner chez lui, rue de Saintonge, au Marais ; il s’aperçut qu’il avait oublié sa bourse et emprunta un écu de 6 francs, disant qu’il en avait besoin, parce qu’au retour il devait s’arrêter chez une fille : « Cela vaut mieux, dit-il, que de séduire les femmes de ses amis. » — Si l’on veut croire que Lameth n’a pas inventé ce mot, l’explication la plus probable, à mon sens, c’est que Robespierre, débarqué récemment à Paris et voulant se faire adopter par le parti le plus avancé, qui, dans la Constituante, était la jeune noblesse, croyait utile d’en imiter les mœurs, au moins en paroles. Il y a à parier qu’il sera retourné tout droit dans son honnête Marais.