Page:Michelet - OC, Histoire de la Révolution française, t. 5.djvu/11

Cette page a été validée par deux contributeurs.



HISTOIRE
DE LA RÉVOLUTION
FRANCAISE




LIVRE IX



CHAPITRE PREMIER

LOUIS XVI ÉTAIT COUPABLE.


Objet des chapitres suivants. — Circonstances atténuantes, en faveur de Louis XVI. — Mensonges du roi, constatés par les royalistes. — Appel du roi à l’étranger. — On n’avait, en 1793, aucune pièce décisive contre lui. — Son jésuitisme politique, son attachement aux doctrines de la raison d’État et du salut public. — Tradition royale de la raison d’État et du salut public. — Les rois et princes, formant une famille, méconnaissaient, trahissaient aisément la nationalité. — Chaque nation devenant une personne, le viol d’une nation est le plus grand des crimes.


Nous allons être emportés tout à l’heure par le drame révolutionnaire, sans pouvoir nous arrêter. Du procès du roi à la catastrophe des Girondins, à la Terreur, nulle halte possible.

Et ce drame cependant, ce n’est pas, il s’en faut bien, toute la Révolution.