Page:Michelet - OC, Histoire de France, t. 15.djvu/417

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pages
Chapitre XVII. — Suite d’Adélaïde. — Fourberie du roi. — Déception du Parlement (1753-1755). 
 289
Fluctuations du roi. Adélaïde s’établit chez lui (27 décembre 1753). 
 292
Le clergé obtient que Machault sorte des Finances (4 août 1754). 
 294
L’archevêque sauvé par le roi des poursuites du Parlement. 
 295
Le roi flatte le Parlement, fait enregistrer les impôts. 
 296
Bruits publics sur Adélaïde (juillet 1755). 
 297
Le roi se moque du Parlement, le subordonne au Grand-Conseil. 
 299
Chapitre XVIII. — Guerre de Sept-Ans (1756). 
 301
La Pompadour très bas en août 1755, et très haut en septembre. 
Elle gagne le roi et la famille à l’Autriche par l’espoir que l’Infante aura les Pays-Bas. 
 303
Fourberie de l’Autriche. Marie-Thérèse se fait Française. 
 305
Conférence de Babiole (22 septembre 1755). 
Union de la Prusse et de l’Angleterre (16 janvier 1756). 
 308
La Pompadour règne. Plus d’hommes en France. 
 309
Richelieu emporte Mahon (mai 1756). 
 311
Mais Frédéric enlève la Saxe au père de la Dauphine. 
 313
Le roi irrité se jette dans la guerre, brise le Parlement (décembre 1756). 
 315
Chapitre XIX. — Damiens (janvier-mars 1757). 
 318
Légendes du Pacte de famine, du Parc-aux-Cerfs. 
 319
Le viol du 17 février 1756. 
 320
On croit que le roi sera tué. 
 321
Origines de Damiens. — Les domestiques au dix-huitième siècle. 
 322
Ni jésuite, ni janséniste, mais parlementaire. Son idée fixe d’avertir le roi. 
 329
On lui jette un sort. Il vole. 
 332
Il retourne à Arras, voudrait se tuer. 
 333
Il revient pour avertir le roi, le frappe, 5 janvier 1757. 
 336
Ses premières réponses. 
 337
On veut lui faire accuser le Parlement. 
 340
La Pompadour renvoyée reste, fait renvoyer Argenson et Machault (1er février 1755). 
 344
Elle négocie avec le Parlement, fait espérer l’expulsion des Jésuites 
 346
Le procès étouffé. — Tortures et exécution de Damiens (28 mars). 
 351