Page:Michelet - OC, Histoire de France, t. 1.djvu/59

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Ce travail de trente ans sera terminé cette année, 1861. Au moment où il s’achève, il convenait d’en relier toutes les parties dans l’unité qu’a cherchée et voulue l’auteur.

Ce livre a une âme. C’est avant tout ce qu’il revendique. La présente édition la fera mieux sentir.


Deux écueils se présentaient pour la réimpression : Une refonte qui eût altéré le caractère et l’individualité morale du livre et l’eût changé comme œuvre d’art ;

Une préoccupation trop étroite de la littéralité qui eût laissé subsister des erreurs inévitables au début et que l’auteur a signalées dans les volumes subséquents.

L’unité de pensée qui nous a soutenu pendant ce