Ouvrir le menu principal

Page:Michelet - Œuvres complètes Vico.djvu/587

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE V


AUTRES PREUVES TIRÉES DES CARACTÈRES PROPRES AUX ARISTOCRATIES HÉROÏQUES. — GARDE DES LIMITES, DES ORDRES POLITIQUES, DES LOIS.


La succession constante et non interrompue des révolutions politiques, liées les unes aux autres par un si étroit enchaînement de causes et d’effets, doit nous forcer d’admettre comme vrais les principes de la science nouvelle. Mais pour ne laisser aucun doute, nous y joignons l’explication de plusieurs phénomènes sociaux, dont on ne peut trouver la cause que dans la nature des républiques héroïques, telle que nous l’avons découverte. Les deux traits principaux qui caractérisent les aristocraties, sont la garde des limites, et la conservation et distinction des ordres politiques.


§ I.


De la garde et conservation des limites.


(Voyez livre II, chap. v et vi, particulièrement § VI.)