Ouvrir le menu principal

Page:Michelet - Œuvres complètes Vico.djvu/566

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE III


TROIS ESPÈCES DE JURISPRUDENCES, D’AUTORITÉS, DE RAISONS ; COROLLAIRES RELATIFS A LA POLITIQUE ET AU DROIT DES ROMAINS.


Trois espèces de jurisprudences ou sagesses.


Sagesse divine appelée théologie mystique, mots qui dans leur sens étymologique veulent dire : science du langage divin, connaissance des mystères de la divination. Cette science de la divination était la sagesse vulgaire de laquelle étaient sages les poètes théologiens, premiers sages du paganisme ; de cette théologie mystique, ils s’appelaient eux-mêmes mystæ, et Horace traduit ce mot d’une manière heureuse par interprètes des dieux… Cette sagesse ou jurisprudence plaçait la justice dans l’accomplissement des cérémonies solennelles de la religion ; c’est de là que les Romains conservèrent ce respect superstitieux pour les acta legitima ;