Ouvrir le menu principal

Page:Michelet - Œuvres complètes Vico.djvu/560

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



§ III.


Trois sortes de mœurs.


Les premières mœurs eurent ce caractère de’piété et de religion que l’on attribue à Deucalion et Pyrrha, à peine échappés aux eaux du déluge. — Les secondes furent celles d’hommes irritables et susceptibles sur le point d’honneur, tels qu’on nous représente Achille. — Les troisièmes furent réglées par le devoir ; elles appartiennent à l’époque où l’on fait consister l’honneur dans l’accomplissement des devoirs civils.


§ IV.


Trois espèces de droits naturels.


Droit divin. Les hommes, voyant en toutes choses les dieux ou l’action des dieux, se regardaient, eux et tout ce qui leur appartenait, comme dépendant immédiatement de la divinité.

Droit héroïque, ou droit de la force, mais de la force maîtrisée d’avance par la religion, qui seule peut la contenir dans le devoir, lorsque les lois humaines n’existent pas encore ou sont impuissantes pour la réprimer. La Providence voulut que les premiers peuples, naturellement fiers et féroces, trouvassent dans leur croyance religieuse un motif de se soumettre à la force, et qu’incapables encore de raison, ils